Sébastien Guillot

Chercheur post-doctoral en astrophysique à l’Université Catholique du Chili, il parle d’étoiles à neutrons. Sa semaine sur En Direct du Labo.

s2

Je m’appelle Sebastien Guillot. Je suis chercheur post-doctoral en astrophysique à l’Instituto de Astrofisica, de l’Université Catholique du Chili à Santiago. Je m’intéresse à l’observation des étoiles à neutrons, ces objets extrêmement denses qui sont formé pendant les explosions de supernovae. Je fais partie du groupe de recherche ANSWERS de l’institut, un acronyme qui signifie « Astrophysics of Neutrons Stars With Extras Related Stuff ». Le ‘E’ de l’acronyme peut aussi signifier « Extreme », « Energetic » ou même « Exotic ».

Mon parcours académie est un petit peu inhabituel. Je suis originaire de Bourgogne, et j’ai grandi en région parisienne. Je suis parti faire mes études universitaires au Canada, ou j’ai obtenu un Bachelor of Science en Physique et Astronomie de l’Université de Victoria (côte ouest canadienne), suivi d’un Master et PhD à l’Université McGill à Montréal. Le groupe de recherche sur les étoiles à neutrons y est excellent! Enfin, depuis 2015, j’ai rejoint le groupe de Andreas Reisenegger à Santiago. Mon retour en France après 15 ans de vie à l’étranger est prévu pour début 2018. Je commencerai alors un post-doc financé par le CNES à l’Institut de Recherche en Astrophysique et Planétologie à Toulouse.

A coté de mes travaux de recherche, j’ai beaucoup d’intérêt pour la vulgarisation scientifique. Je me suis impliqué énormément pendant mon doctorat. Sinon, randonnée, hocker sur glace, guitare, batterie, volley-ball et un peu d’escalade.

Je tweet et re-tweet avec @Seb_Guillot.

 

Publicités