Léopold Carron

Doctorant en bio-informatique au laboratoire physique théorique de la matière condensée, il parle de son parcours, de la structure de l’ADN et de handicap. Sa semaine sur En Direct Du Labo.

Carron_Leopold

Actuellement en doctorat de Bio-informatique sous la direction de Julien Mozziconacci, ma thèse à pour but de faire le lien entre les compartiments génomiques à différentes échelles et la séquence d’ADN.
  
Multipliant les activités associatives, je suis rédacteur sur bioinfo-fr (cherchez le pseudonyme mathurin sur http://bioinfo-fr.net/), au comité des résidents de la maison du Cambodge, et à l’association sportive et policière de paris (ASPP http://aspp.paris/aikibudo-kobudo/) à parler sur des sujets comme le handicap. Enfin, je fais aussi parti de l’association des jeunes bio-informaticiens de France (RSG-France JeBiF https://jebif.fr/fr/).
  
Mon parcours a toujours été interdisciplinaire et plutôt mobile. Après une licence de bio-informatique et biomathématique à Lyon, j’ai continué en master de bio-informatique à Rennes. Par la suite, j’ai poursuivi ma formation en master 2 de traitement automatique de la langue à Nantes. Celui-ci m’a permis d’acquérir des nouvelles compétences en machine learning, deep learning et dans d’autres domaines tels que la linguistique ou des applications directes en biologie.
Aujourd’hui, j’applique tous ces savoirfaire au Laboratoire Physique Théorique de la Matière Condensé (LPTMC https://www.lptmc.jussieu.fr/ ) à l’UPMC où je réalise ma thèse. En parallèle, j’enseigne aux étudiants de première année de licence d’informatique le C et le Python.
Mon twitter pour les curieux : @LeopoldCarron .
C‘est un fil d’information spécialisé sur les papiers concernant la chromatine, l’épigénétique et les éléments répétés sur l’ADN que je regarde de près pendant la thèse.
Publicités