Audrey Desgrange

Post-doctorante en biologie du développement à l’Institut Imagine et à l’Institut Pasteur à Paris, elle parle organogenèse et looping. Sa semaine sur En Direct Du Labo.

Audrey

Je m’appelle Audrey Desgrange, j’ai 28 ans et je suis actuellement post-doc dans l’équipe de Sigolène Meilhac, qui est affilée à l’Institut Imagine et à l’Institut Pasteur à Paris. Le domaine qui me passionne est la biologie du développement, qui comme son nom l’indique correspond à l’étude du développement embryonnaire. Plus précisément, je m’intéresse aux aspects moléculaires et cellulaires qui régulent la formation des organes : dans notre équipe notre modèle préféré c’est le cœur. Au-delà de l’aspect fondamental de nos recherches, l’idée est également de comprendre davantage certaines cardiopathies humaines.

Mon parcours universitaire est assez classique, avec une licence de biologie cellulaire en Vendée, d’où je suis originaire, puis un master biologie moléculaire et cellulaire à l’UPMC à Paris. C’est lors de mon stage de M1 que j’ai découvert la biologie du développement dans le laboratoire de Catherine Jessus. C’est assez naturellement que j’ai poursuivi mon M2 dans cette spécialité, avec l’envie de comprendre comment se forment les organes lors de l’embryogenèse. J’ai obtenu une bourse de thèse ministérielle pour réaliser ma thèse dans le laboratoire de Silvia Cereghini sur le rôle d’un facteur de transcription lors de la formation des tubules rénaux chez la souris. En 4ème année de thèse, j’ai eu une bourse EMBO pour finir ma thèse dans le laboratoire de Seppo Vainio en Finlande, à Oulu. C’était une année extrêmement enrichissante à tous points de vue, dépaysement et nouvelles techniques à la clé !

J’ai rejoint l’équipe de Sigolène Meilhac il y a bientôt un an, peu de temps après ma soutenance de thèse. Ce nouveau sujet d’étude me plait beaucoup car il me permet de combiner des approches de génétique, de biologie moléculaire et cellulaire, d’imagerie et de modélisation.

Si ma recherche vous intéresse, des fois, entre deux manips, je twitte sur @Audreydsg !