Jérémy Freixas

Doctorant en microélectronique et sciences des matériaux à l’Université de Nantes et L’Université Lille 1, il parle de microbatteries. Sa semaine sur En Direct Du Labo.

Jeremy Freixas.jpg

Ici Jérémy Freixas, 24 ans. Ma carrière académique commença au groupe scolaire Gilbert Collet (Chevilly-Larue sisi) et se continue maintenant entre deux belles villes : Nantes et Lille. Je suis doctorant en deuxième année à l’Institut des Matériaux Jean Rouxel (IMN – Université de Nantes) dans le cadre d’une collaboration avec l’Institut d’Electronique, Microélectronique et Nanotechnologies (IEMN – Université de Lille 1).

Mes travaux portent sur les microbatteries métal-air. L’idée consiste à tirer partie des technologies de la microélectronique pour miniaturiser le plus possible le composant et d’associer cela à la science des matériaux pour booster la densité d’énergie que l’on peut y stocker. L’objectif est de pouvoir alimenter des capteurs d’un volume proche du centimètre cube (les fameuses smartdusts).

Et à côté de ça, je m’intéresse beaucoup aux actions de valorisation de la recherche. Car ce serait vraiment trop bête de déployer une énergie folle à comprendre comment fonctionne les choses sans qu’on puisse s’en servir par ailleurs.