Anne Vialatte

Doctorante en planétologie à l’Observatoire de Grenoble, elle parle des aurores polaires. Sa semaine sur En Direct du Labo.

Anne Vialatte

Je m’appelle Anne, j’ai 23 ans (bon ok, presque 24 ^^) et suis en 2ème année de thèse à l’Institut de Planétologie et d’Astrophysique de Grenoble, où je fais une thèse sur les aurores polaires. Avant d’en arriver là, j’ai fait une licence Physique-Géosciences-Mécanique et le M1 qui va avec à l’Université Joseph Fourier à Grenoble. J’ai ensuite décidé de changer un peu de voie pour le M2, et suis partie faire le M2 Planétologie à Paris. Ça m’a tellement plu que si jamais on me demandait de recommencer mon M2 je dirais OUI !

Les aurores c’est beau, y’a des jolies lumières de couleur, et c’est justement ça que j’étudie : la couleur des aurores, ou leur spectre plutôt. Le but de ma thèse est de construire un modèle numérique capable de retrouver ces spectres d’émissions en fonction de seulement quelques paramètres d’entrée : composition de l’atmosphère et activité solaire. Comme ça ça a peut être l’air de rien, mais y’a plein d’étapes intermédiaires !! Mon travail est également mis en lien avec le design et la construction du premier satellite du Centre Spatial Universitaire de Grenoble (CSUG) : les spectres modélisés par mon programme pourront nous aider à prévoir ce que l’instrument pourra observer !

Sur la photo, je suis en Norvège, lors de la dernière mission effectuée pour aller observer des aurores en décembre 2014. La prochaine est seulement en mars 2016, c’est dans trop longtemps! 😦

Je participe en parallèle à ma thèse à la création d’un MOOC sur la formation et l’évolution des systèmes planétaires (il va sortir en février !), et j’essaye autant que je peux de faire un peu de communication scientifique, principalement autour de la Planeterrella, une expérience qui reproduit les aurores en laboratoires.

Quand j’étais petite, je voulais être astronaute. Bon, au final c’est pas exactement ça, mais c’est bien quand même ! Mes parents m’ont toujours fait confiance, ont poussé ma curiosité quand j’étais enfant, et dans mes études ensuite.

Et maintenant, je passe mes journées devant mon ordi, a essayer de faire marcher mon programme, tout en trainant sur Twitter sous le nom de @LadyLunisis !


Anne est revenue sur En Direct Du Labo pour nous raconter sa mission en Norvège : c’est ici.

 

Publicités